Flashback : les tout premiers architectes. (2/2)

Publié dans Le Bureau d'Archibald, Le Camion de Barack -

À peine après le démarrage de l’ère chrétienne, avec les moyens techniques et les objectifs ergonomiques de l’époque, ces personnalités ont œuvré pour le prestige des empires et pour la prospérité des cités, constituant le second volet de notre revue des pionniers de l’architecture et des bâtisseurs de l’Histoire.

Appolodore de Damas, le Romain.

L’un des plus illustres représentants de l’architecture sous l’Empire romain. Ingénieur et architecte des empereurs Trajan, puis Hadrien, on lui doit notamment le Pont des Portes de Fer (plus d’un kilomètre de long), l’Odéon du Champ de Mars de Rome (théâtre pouvant contenir jusqu’à 10 000 spectateurs), le forum de Trajan (monument encore particulièrement bien conservé à l’heure actuelle), ainsi que les thermes de Trajan (alors le plus vaste bain public de l’époque).

Celer, le monumental.

Le Colysée, amphithéâtre d’une capacité alors jamais atteinte (jusqu’à 75 000 spectateurs) aux arcades encadrées de demies colonnes doriques, ioniques et corinthiennes, dont la paroi extérieure fut montée sans mortier, (maintenue grâce à plusieurs tonnes d’agrafes de fer) : voilà l’œuvre magistrale de cet architecte qui décéda suite à une chute d’échafaudage, peu de temps avant l’inauguration de son chef d’œuvre.

Eginhard, le carolingien.

Auteur de la première biographie consacrée à Charlemagne, cet homme de lettres, d’art et de politique fut aussi son architecte, chapeautant la construction de grands édifices tels que le Palais Impérial, la Chapelle Palatine d’Aix-la-Chapelle, et le palais d’Ingelheim.

Suger de Saint-Denis, le rénovateur.

Abbé de Saint-Denis et conseiller de Louis VI, il est le rénovateur de la basilique de son fief dans sa version gothique. A la fois maitre d’œuvre et maitre d’ouvrage, il apporte un grain de génie constructif qui révolutionne l’architecture du Moyen-Âge.

Yu Hao, le maitre.

Expert en génie civil et maitre à penser, il fut l’auteur d’un manuel de charpenterie servant de base à la construction de la Pagode Kai-Bao durant la dynastie Song (remplacée suite à un incendie par la Pagode de Fer).

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *